Passion Skogkatt

Les dangers du jardin pour votre chat norvégien

Les dangers du jardin pour votre chat norvégien

 

Vous aimez profiter de votre jardin et votre chat aussi. Certains produits et animaux peuvent cependant être sources de danger pour lui. Que faire si votre chat est entré en contact avec eux ?

 

Votre jardin, endroit de détente et de bien-être par excellence, peut parfois s’avérer dangereux pour vos amis félins. En plus de certaines plantes, qui peuvent être toxiques pour eux, trois dangers majeurs les guettent : l’anti-limaces, la chenille processionnaire et le crapaud.

 

3 dangers majeurs dans le jardin pour votre chat norvégien

L’anti-limaces se présente souvent sous forme de granulés bleus, violets ou gris verts. Ces granulés très appétents pour votre chat représentent un vrai poison pour lui.
Une à trois heures après son ingestion, votre chat peut présenter des troubles nerveux (abattement, démarche anormale, agressivité, puis convulsions et coma) ou des troubles digestifs
(hypersalivation, diarrhée, parfois vomissements).

Les chenilles processionnaires du pin, très présentes dans le Sud de la France, possèdent des poils urticants. Leurs poils, ainsi que les soies qu’elles laissent dans leur nid, contiennent une toxine très dangereuse pour votre chat, voire mortelle en cas d’ingestion.
Si votre chat entre en contact avec une chenille, deux à trois heures après, il peut présenter des démangeaisons, une température élevée, une respiration difficile, des troubles digestifs (hypersalivation, vomissements), des troubles sanguins (hématomes, hémorragies), une nécrose de la langue.
Il ne faut surtout pas toucher votre chat. Les poils urticants, qui sont sans doute encore sur votre animal, sont dangereux pour vous aussi.

Le crapaud, animal très commun de nos campagnes, possède des glandes sur la peau qui, si on les écrase, libèrent un venin dangereux pour votre chat. Cela peut être très grave, surtout pour les chatons.
Les symptômes apparaissent très rapidement : hypertension artérielle, difficulté respiratoire, baisse de la fréquence cardiaque, convulsions, paralysie, salivation, diarrhée, vomissements…

 

Que faire si votre chat norvégien est victime d’une intoxication ?

Si votre chat est entré en contact avec de l’anti-limaces, une chenille processionnaire ou un crapaud, n’attendez pas l’apparition des premiers symptômes. Rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire ou appelez les urgences vétérinaires.
Le vétérinaire fera vomir votre chat avec un médicament adapté et lui administrera un antidote, s’il en existe un. Il s’assurera également que ses fonctions vitales fonctionnent bien. Parfois une hospitalisation sera nécessaire.

 

Pour limiter les risques pour votre chat dans votre jardin, faites attention aux produits répulsifs que vous utilisez. Essayez au maximum de les trouver en version biologique et vérifiez en tous cas sur les emballages qu’ils ne sont pas nocifs pour votre chat. Si vous possédez des pins chez vous, éliminez ou faites éliminer les chenilles processionnaires, toujours en vous protégeant. Pour les crapauds, il existe des répulsifs naturels en jardinerie. Cela limitera les risques, au moins dans votre environnement proche.

Crédit photo : Alexey Suslyakov sur Unsplash

Comment bien prendre soin de votre chat ? D’autres articles faits pour vous :

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest